Koh Phangan

Koh Phangan est une ile du sud est de la Thaïlande, située au nord de Koh Samui, à l’ouest de Surat Thani. Comme j’étais descendu en voiture de Bangkok via Huahin, le seul moyen d’embarquer avec son véhicule reste le port de Don Sak à l’est de Surat Thani. Le port de Chumpon, plus au nord, ne prend pas de véhicules. La traversée est assurée par Raja Ferries et dure 2h30. Le confort à bord est assez sommaire mais suffisant pour la durée de la traversée.

Une fois arrivés, nous nous sommes rendu directement à See Thanu Bungalows. C’est un établissement un peu cher mais de bonne facture. Par contre, ayant réservé pour 3 personnes, un couple d’ami et moi même, je me suis rapidement rendu compte que les prestations offertes par la chambre étaient insuffisantes : Une intimité toute relative, pas de climatisation mais un simple ventilateur pour la 3ème personne, bref, je me suis mis à la recherche d’un autre établissement et j’ai finalement trouvé sur internet une chambre, à 400 m de là, bien moins chère et avec tout le confort : Zama Resort. Un tout petit peu moins classe mais une extraordinaire gentillesse des gérants et du personnel.

L’ile de Phangan conserve encore son caractère familial et plus de la moitié de la surface de l’ile est classée Parc Naturel. La clientèle est principalement des jeunes en couple, souvent avec des enfants. Pas de hordes sauvages à scooter comme à Samui et les hôteliers sont conscient que Phangan ne doit pas devenir un Samui bis. Espérons qu’ils puissent maintenir cet équilibre délicat car si un promoteur installe une machine à tourisme de masse, ce sera fichu.

Pour se déplacer, rien de tel qu’un scooter. J’ai donc remisé ma voiture au profit d’un petit scooter beaucoup plus agréable à manier sur les routes étroites et accidentées de Phangan. Je vous engage à le faire mais faites le en toute connaissance de cause : le permis B n’est pas reconnu en Thaïlande pour la conduite des 2 roues à moteur. Il vous faut impérativement le permis A accompagné du permis international. Pour ma part, j’ai un permis thaïlandais. La quasi totalité de ces scooters sont assurés à minima (assurance obligatoire) qui ne couvre pas grand chose. Si vous envoyez un thaïlandais à l’hôpital, ça risque de vous coûter cher surtout si vous êtes sans le permis ad’hoc. Donc, si vous vous décidez pour ce mode de transport, faites le en connaissance de cause, portez un casque et roulez doucement et prudemment. Une précaution à prendre : protégez-vous du soleil avec tee-shirt et crème solaire.

Que faire à Phangan ? Cette ile est une carte postale et on y vit dans un paysage de rêve. Par contre, à part la plage, il n’y a rien à faire, pas de « vieilles pierres » ni de temples à visiter; il y a quelques rares beaux points de vue mais c’est tout. Cette ile est faite pour se ressourcer et passer quelques jours à lézarder sur le sable. Je ne vous conseillerai pas de restaurant, non pas qu’il n’y en ait pas de bons mais simplement car ils peuvent changer de propriétaires, de carte à chaque saison. J’ai fait confiance au personnel de l’hôtel, en leur expliquant que je ne souhaitais pas manger « farang » (occidental) mais thaï et j’ai été bien inspiré de les écouter. Un endroit vaut quand même le détour c’est Bluerama : Ici, c’est le point de vue qui est privilégié, une vue superbe vers l’ouest, quand le soleil se couche. L’endroit se mérite. Certains scooters et quelques voitures sont incapables de grimper la route escarpée qui y mène mais le résultat en vaut la peine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s